Pour éviter les blessures lors du pelletage, il est important de bien s’y prendre. Tout d’abord, avant de commencer, il faut prendre environ 5 à 10 minutes pour se réchauffer. Comment ? En marchant sur place, en montant et descendant des escaliers, en faisant des inclinaisons latérales et en faisant les mêmes mouvements que vous allez faire lors du pelletage : flexion, extension. Habillez-vous avec les vêtements appropriés pour rester au chaud.

Assurez-vous d’avoir une pelle légère, pas trop lourde pour vous, avec un manche long. Évitez, si possible, d’attendre que toute la neige soit tombée, surtout si la prédiction en annonce beaucoup. Il vaut mieux y aller plusieurs fois que d’essayer de déplacer de grosses quantités de neige ! Et si la neige est mouillée, donc plus lourde, ceci est encore plus important !

Il est beaucoup plus facile de pousser la neige que de la soulever et c’est aussi moins forçant. Essayez d’utiliser, le plus possible, cette technique. Si vous devez soulever la neige, assurez-vous d’en soulever de petites quantités. Vous devez placer les pieds dans la direction où vous voulez l’envoyer. Pliez les genoux et forcez avec les cuisses et non pas le dos pour lever. Il est important de ne pas lancer plus haut que vos épaules et éviter de faire une torsion du tronc en lançant la neige. Ce sont souvent les torsions avec des quantités de neige importantes qui causent les troubles du bas du dos! Il est aussi important de prendre des pauses fréquentes. Quand on augmente la vitesse d’exécution pour finir plus vite, on augmente les chances de malaises cardiaques, entorses lombaires, muscles étirés et épuisement. C’est important aussi de bien respirer. En respirant, on augmente l’oxygène qui circule dans notre corps. Nos muscles sont alors mieux nourris et ont plus de facilité à faire l’effort qu’on leur demande, diminuant ainsi les risques de blessure.

Après le pelletage, si vous éprouvez de la douleur, appliquez du froid et reposez-vous ! Pas de chaleur, sinon vous augmentez l’inflammation. Et vous pouvez toujours demander à votre massothérapeute de vous aider avec ses traitements ou conseils !

Bonne fin d’hiver!

Christine Boucher

Leave a Comments